Blood Witch de Léna Jomahé

par La Chouette

Blood Witch de Léna Jomahé, est la seconde saga que je découvre chez la maison d’éditions Plume Blanche… Et si la première était un coup de cœur avec Rozenn de Laetitia Danaé, Blood Witch me laisse un sentiment plus mitigé, même si cela reste une bonne découverte.

Editeur : Plume Blanche
Date de sortie : 28 mars 2019
ISBN-10 : 1094786482
Prix : 20,00 €
Disponible sur liseuse : Oui à 4,99 €

De quoi ça parle ?
Ah merde !
Encore un !
Bon alors ? Oui, c’est à toi que je parle, là ! Tu crois vraiment avoir les reins suffisamment solides pour découvrir mon histoire ? J’en suis pas si sûre, moi !
Si je te dis que je suis une sorcière dans un monde timbré avec des vampires et des loups-garous en autre chose, toujours partant ?
Bien ! Comme tu voudras.
Alors vas-y, prends-le ce bouquin, installe-toi confortablement et surtout, amène-moi un verre de tequila.

En général, quand on me donne un ordre pour lire, j’obéis 😉 Je me suis donc installée confortablement, mais avec un verre d’eau ! Il faisait beaucoup trop chaud pour boire de la téquila ! Et première observation, j’ai trouvé le travail d’édition magnifique ! Chaque page est marquée par des tâches de sang et chaque chapitre, à un petit dessin qui annonce la suite, avec des bonshommes bâtons très drôles ! Bref, j’ai été vraiment conquise par ce choix !

Nous faisons la rencontre d’Erika, une jeune femme d’une vingtaine d’années, qui cumule ses études à l’université et un petit boulot dans un bar. Et une chose et sure, elle a un sacré caractère et une bonne dose d’humour, dès le début de livre. Elle a de la repartie, est intelligente et piquante, et fait beaucoup de référence actuelle pleine d’humour : Twilight, Harry Potter, World War Z etc. Sa meilleure amie, Isabel, n’est pas en reste.

Tout bascule avec l’arrivée de Stan, qui lui explique qu’elle est la descendante du plus grand couple de sorciers connus et qu’elle est recherché par le grand méchant vampire qui a causé leur mort, son abandon et son effacement de mémoire. Et bien que les révélations s’enchaînent, que cela soit pout nous ou Erika, finalement c’est un univers connu et intuitif que l’on redécouvre. Pourtant, l’auteure a réussi à intégrer des éléments peu utilisés dans l’univers sorcier : un vrai lien avec les éléments, une sorcière vampire…

Oh oh oh j’y pense ! Dis dis ! Tu te transforme en boule à facette ? . »
Erika

Erika va donc entamer sa formation de sorcière vampire pour pouvoir se protéger du grand méchant Gordon. Elle va retrouver sa grand-mère et Soraya son amie d’enfance. J’ai beaucoup aimé cette phase d’apprentissage, d’autant plus que l’on découvre le pourquoi de la présence de Stan et une romance s’installe en prenant une grande ampleur dans cette première partie. Avant que Gordon déboule, mette le bazar et nous fasse attendre avec beaucoup d’envie la suite !

Une résolution totalement imprévue

Alors je ne m’attendais clairement pas à la direction que prend la seconde partie de cet intégral. On entre dans un univers beaucoup plus sombre, déjà bien amené par la fin de la première partie et les différentes morts « gratuites » et « faciles », qui j’avoue m’ont un peu gêné.

Erika reste fidèle à elle-même, mais là encore, quelquefois, je l’ai trouvé un peu trop immature par rapport aux événements qui ont lieu autour d’elle... Elle décide seule, fait cavalier seule… Après, c’est une grande gueule qui a clairement les moyens de l’être alors, si d’habitude cela me gêne, pas cette fois. Les autres personnages restent plus cohérents dans leurs réactions et réagissent au mieux.

Malgré tout, j’avoue que je ne m’attendais clairement pas à la fin proposée par l’auteure. Alors beaucoup l’auront critiqué mais ce qui m’a le plus gêné c’est plus la sensation de « tout ça pour ça ». Le moment pivot de l’histoire, le moment très précis où Erika bascule est arrivé bien trop facilement et rapidement à mon goût. Le reste est un choix de l’auteure que je trouve osé mais pas mal ! Cependant, sa mise en place m’a laissé un gout de maladresse. Appuyé par la fin alternative que par contre, je n’ai pas du tout appréciée. J’ai eu l’impression que l’auteure n’assumait que moyennement son choix alors que je l’ai trouvé très intéressant !

Alors, si vous cherchez une lecture avec des sorcières, des pouvoirs, des vampires, et de l’humour, allez-y ! C’est frais et assez novateur !

Vous devriez aimer :

  • L’urban fantasy ou le bit lit

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus