Glitter d’Aprilynne Pike

par La Chouette

C’est d’abord la couverture qui m’a conquise. Car oui, l’effet maquillage avec une coiffure pompadour m’a interpellée… Puis mon meilleur ami m’a prêté le livre en me disant qu’il était pas mal. Et ainsi, je découvre un nouveau Versailles !

Editeur : Dreamland
Date de sortie : 18 avril 2018
ISBN-10 : 2377400450
Prix : 17,50 €
Disponible sur liseuse : Oui à 11,99 €

De quoi ça parle ?
Au 22e siècle, le château de Versailles a été racheté par une multinationale et il est désormais habité par une Cour vivant dans la frivolité et le luxe  ; comme au 18e siècle. À un détail près  : des robots s’assurent que tout le monde obéit aux règles imposées par le  «  roi  ». Malgré le confort et l’extravagance de la Cour, la jeune Danica rêve de fuir cette prison dorée et cette vie. D’autant qu’à ses 18 ans, dans 6 mois, elle devra se marier avec l’effrayant souverain de Versailles, qu’elle le veuille ou non. Sa porte de sortie  ? Trouver assez d’argent pour franchir les grilles de Versailles et rejoindre le monde réel. Elle commence  alors à vendre clandestinement du «  Glitter  », cette drogue tellement puissante qu’une simple pincée provoque une totale addiction. Mais à la Cour, les secrets sont, comme autrefois, impossibles à garder bien longtemps… Elle est prête à tout pour échapper à son destin doré.

J’ai été agréablement surprise par ma lecture, même si j’avoue que quelques éléments, et surtout le dénouement, sont pressentis assez rapidement. Je ne connaissais pas l’auteure mais j’ai vraiment apprécié sa plume dans ce one-shot et j’ai envie de découvrir d’autres titres.

Danica, le personnage principal de cette histoire, est une jeune femme que nous rencontrons alors qu’elle est au plus bas. Elle cherche à fuir sa vie, sa ville, famille et amis mais surtout, son futur mariage. Car Danica doit, à ses dix-huits ans, se marier avec le roi de Versailles : Justin. Et pour Danica, il s’agit d’un monstre. Elle doit donc fuir. Très rapidement, nous découvrons les raisons de ce futur mariage mais surtout pourquoi la jeune femme est prête à tout pour s’enfuir.

Et avouons-le, ce n’est pas rose ! Danica est un personnage qui m’a beaucoup touché. Elle est seule. Vraiment très seule. Sa famille est au mieux, un boulet et au pire, un bourreau. Ses amis ne savent pas ce qu’elle endure et toute sa vie n’est qu’une mascarade. Elle fait preuve de beaucoup d’intelligence et de savoir faire. Elle est vraiment très forte même si chacune des décisions qu’elle prend sont discutables et moralement répréhensibles et elle va également se punir pour cela. Elle a également une façon de penser pleine d’ironie et très directe. C’est un personnage avec beaucoup de profondeur.

C’est peut être la millième fois que je rectifie. Seule ma famille a le droit de m’appeler Dani, non pas parce que j’approuve ce diminutif, mais parce qu’il est impossible d’empêcher les gens qui ont changé vos couches de vous nommer comme ils le veulent. Je suppose que c’est ce que j’essayais de prouver quand j’ai commencé à l’appeler Justin, mais comme d’habitude, Sa Stupidité n’a pas saisi le message. « 
Danica

Au milieu des intrigues, manipulations et des mensonges, elle va devoir s’entourer de dealers dangereux tout en essayant de protéger le plus possible les gens qu’elle aime… Et elle va rencontrer Saber : un esclave censé l’aider à produire et distribuer de la drogue à Versailles. Un romance s’installe mais, hormis Danica, j’ai trouvé que de nombreux personnages étaient trop survolés... Je n’ai donc pas eu d’attachement pour les amis de Dani ou même son amoureux… C’est dommage car des éléments dramatiques qui auraient dû me rendre triste m’ont laissé sans émotions…

Découvrez un Versailles de téléréalité !

Mais la force de ce livre, c’est son immersion ! Découvrir un Versailles très futuriste avec des robots et une intelligence artificielle, tout en faisant vivre des gens dans une Cour, à la mode du 18e siècle, était vraiment addictif. L’auteure nous immerge par des détails, des lieux et une étiquette très forte. Elle marque la fracture avec le reste du monde et rend tout plausible ! M.A.R.I.E., l’intelligence artificielle ressemble à un vrai Big Brother et aucune personne n’est à l’abri.

Les moments très téléréalité, avec des touristes dans le château, venu assister à certains événements comme le levé de la reine, donne un côté très factice à la vie que mène Danica, qui est pourtant bien réelle. Et nous sommes très rapidement plongés dans les intrigues d’une Cour pour obtenir les faveurs d’un Roi PDG, mais également les manipulations de multinationale…

Le dénouement subit plusieurs soubresauts. On croit que c’est fini mais pas tout à fait… Pourtant, j’ai eu l’impression qu’il arrivait trop vite, trop facilement… Même si Danica se fait violence, et se bat avec sa conscience pour chacun de ses choix, on perçoit vite comment tout cela va finir… Là encore, dommage !

Un livre qui se lit très vite, très prenant et assez novateur ! Une belle découverte !

Vous devriez aimer :

  • La saga La sélection de Kiera Cass
  • La saga Red Queen de Victoria Aveyard
  • La saga Le Joyau d’Amy Ewing
  • Les Belles de Dhonielle Clayton

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus