Hérodias & le guerrier au linceul – T1 des Epopées avaloniennes de Sara Greem

par La Chouette

J’étais enthousiaste à me plonger dans cette lecture car j’avais beaucoup d’attente sur sur la vision de la religion celte et des druides. S’il y a eu des bons côtés lors de ma lecture, d’autres m’ont laissé dubitative…

Editeur : Editions du 38
Date de sortie : 27 octobre 2017
ISBN-10 : 2374535010
Prix : 22,00 €
Disponible sur liseuse : Oui à 5,99 €

De quoi ça parle ?
Voici l’histoire de la prêtresse-ovate Hérodias qui constitue une légende parmi les maints contes celtes écrits, imaginés ou juste inspirés des mystères d’Avalon. La mythologie celtique se mêle au récit d’une épopée qui modifia le cours de l’histoire.
Hérodias d’Athènes vit sur l’île d’Avalon, l’île sacrée protégée par ses brumes depuis bien avant la mort du roi Arthur, et gérée par le Conseil des Anciennes composé des Grandes Prêtresses Viviane, Morgane et Dana.
Mais depuis quelque temps, il semble que les brumes se désagrègent peu à peu, rendant l’île d’Avalon dangereusement visible à ses ennemis. Hérodias, qui a reçu l’appel de la grande Déesse et du dieu cornu, Cernunnos, afin qu’elle accomplisse sa destinée à travers la nuit rituelle de Beltane et devienne à son tour Grande Prêtresse, a des visions récurrentes d’horreur et de mort. Une guerre se prépare. Les chrétiens, désireux d’éradiquer tout type de religion païenne, usent de trahisons et de magie occulte à l’encontre des derniers adorateurs des dieux multiples.
Hérodias devra renforcer sa magie et ses pouvoirs pour la sauvegarde d’Avalon. Mais quel est le rôle exact que le destin lui réserve ? Et qui est le mystérieux guerrier au linceul que les dieux ont placé sur sa route ?

J’ai toujours beaucoup aimé lire les sagas tournant autour de la légende du roi Arthur. La saga de Marion Zimmer Bradley, et d’autres ensuite, ont complètement rythmé mon adolescence et ce mythe. Alors qu’en j’ai découvert cette auteure française sur un petit salon, qui s’attaquait à ce genre, j’ai fondu.

On est directement dans le vif du sujet avec Hérodias, jeune prêtresse d’Avalon, qui vit au rythme de l’île et du culte celte. Pourtant, c’est une jeune femme désireuse de faire ses preuves, qui a été choisi pour représenter la déesse lors de la cérémonie de Beltane : un grand honneur. Pourtant, elle s’entraîne au combat sans l’accord de ses pairs et a un fort caractère et qui se fit énormément à son intuition.

Ainsi, dès les premiers chapitre, son instinct lui hurle, à l’aide de sa marque de naissance : un corbeau, ainsi que grâce à des prémonitions, que la guerre est proche. La religion catholique est violente et ne recule devant rien pour écraser tout autres croyances. Hérodias est donc totalement en opposition et prête à défendre ses croyances au moyen d’une épée.

De qui devons nous nous méfier ? … – De la faiblesse et de la convoitise des hommes, Hérodias. Du cœur noir des hommes…. »
Hérodias & Merlin

D’autres personnages célèbres apparaissent comme Morgane, Viviane, Merlin, Mordred… Et d’autres inconnus, qui vont être les compagnons de route de la jeune prêtresse. Nous allons assister à un melting-pot d’origine et religion avec des vikings, des celtes, des chrétiens et également des chinois. J’avoue ne pas connaitre l’Histoire suffisamment bien pour dire ou non si cela est possible (surtout les chinois) mais cela m’a semblé assez atypique… Et j’ai eu du mal à ne pas trouver que l’auteure survolait un peu trop les personnages secondaires.

Une plongée dans l’univers des prêtresses d’Avalon…

Il est donc vrai qu’hormis Hérodias, j’ai trouvé que beaucoup de personnages n’étaient pas assez approfondis. Du coup, je me suis très peu attachée au personnage et même l’héroïne m’a quelquefois tapé sur le système. D’un coté, on prêche l’ouverture d’esprit, de l’autre, elle n’en fait qu’à sa tête et mets en danger les autres…

Si j’aime beaucoup le principe de mélanger Histoire et légende, j’aime aussi énormément quand la magie est suggérée et laisse l’interprétation de sa nature au lecteur. Ici, pas d’hésitation. La magie est bien là. Il y a des prémonitions, des créatures surnaturelles, des maléfices… Un peu trop pour mon encrage dans la réalité…

Cependant, j’ai beaucoup aimé le contexte historique qui s’ancre dans la réalité avec les différences entre les religions et les peuples. Un message fort et transmis sur le fait qu’être chrétien, ne veux pas dire être mauvais. Hérodias va avoir beaucoup de mal avec ce concept et va très rapidement osciller entre écoute et incompréhension. Enfin, l’univers druidique était bien décrit, à la portée de tout néophyte, même si un peu survolée, là encore…

Une petite lecture qui m’a fait passer un bon moment, qui mérite que je lise le tome 2, malgré quelques défauts.

Vous devriez aimer :

  • La saga des dames du lac de Marion Zimmer Bradley
  • La trilogie les descendants de Merlin d’Irène Radford
  • Le cycle de Pendragon de Stephen R. Lawhead
  • La saga arthurienne
  • Et encore beaucoup d’autre 😉

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus