L’année de grâce de Kim Liggett

par La Chouette

Editeur : CASTERMAN
Date de sortie : 7 octobre 2020
ISBN-10 : 2203036680
Prix : 19,90 €
Disponible sur liseuse : Oui à 13,99 €

De quoi ça parle ?
Celles qui survivront ne seront plus jamais les mêmes. « Personne ne parle de l’année de grâce. C’est interdit. Nous aurions soi-disant le pouvoir d attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l’essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C’est pourquoi nous sommes bannies l’année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté. Pourtant, je ne me sens pas magique. Ni puissante. » Un an d’exil en forêt. Un an d’épreuves. On ne revient pas indemne de l’année de grâce. Si on en revient.

J’avais beaucoup vu ce livre sur les réseaux avant sa sortie et c’est lorsque j’ai dû faire mon choix France Loisir que je me suis décidé à l’acheter. Au final, une très belle lecture !

La quatrième de couverture nous divulgue l’intrigue principale de ce livre. Chaque année, les filles de seize ans sont envoyés dans un camp, sur une ile, pendant une année entière. Elles doivent survivre à cette année difficile, durant laquelle il y a des morts mais également des blessées et surtout, les filles doivent avoir utilisé toute leur magie. L’année de grâce est taboue. Les femmes qui en sont revenues n’en parlent pas, les hommes ne savent pas non plus ce qu’il s’y passe.

Cette lecture a fait hurler mon côté féministe ! Dans ce livre, les filles et femmes sont soumises, ne servent qu’à faire les tâches domestiques. Les hommes n’hésitent pas à accuser leur femme de sorcellerie pour les faire tuer, et pouvoir ainsi en épouser de plus jeunes… L’horreur ! Ces messieurs, juste avant le départ des femmes pour le camp, négocie entre eux pour savoir qui va épouser qui…

Je comprends alors qu’une aube nouvelle se lève. Pour nous toutes.

Tierney

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce livre, c’est l’ambiance. Tout ce qu’écrit l’auteure, ce que disent les personnages, les évènements qui s’enchaînent, est soumis à interprétation. Tout d’abord, il y a les avis de l’héroïne, très tranchés. Puis les comportements d’autres personnages, avant l’exil, qui ne concordent pas. On devine rapidement que malgré ses connaissances, Tierney rate des éléments…

Le livre se sépare en trois parties. La première avec la domination masculine et une surveillance de chaque instant. Chaque femme doit savoir rester à sa place. Les non-dit dans ce village, ou encore les jugements entre femmes sont monnaie courante… La seconde prend une part importante de l’œuvre : l’exil.

Une année de grâce dont personne ne sort indemne…

Tierney, bien qu’à part des autres filles, semble néanmoins être l’une des mieux armées pour survivre à son année de grâce. Elle est intelligente, active, volontaire… Elle a cœur rapidement à bien faire les choses malgré un groupe de jeunes filles décidées à lui faire vivre un enfer. Rapidement, on en vient à douter…

Car si les jeunes filles sont envoyées lors de leur seize ans en exil, c’est car elles deviennent attirantes. La magie dont parlent les hommes est, selon mon interprétation, un alibi pour justifier leurs pulsions. Il est plus facile d’accuser une femme de sorcellerie plutôt que d’assumer ses propres défauts… Pourtant, lorsque l’on se retrouve dans le camp où les filles doivent survivre à leur année de grâce, on en vient à douter. N’auraient-elles pas réellement des pouvoirs ?

L’action est très bien menée dans ce livre. On alterne de fort moments d’action avec des moments de pression psychologique intenses. C’est un livre très porté sur la psychologie des personnages, leur folie, qui est très bien amenée par l’auteure. Malgré la domination des hommes dans leur village, les jeunes filles du camp vont lutter les une contre les autres pour assurer leur domination… C’est à la fois choquant, déroutant, et très bien écrit.

Un bon développement de la psychologie…

Tierney est un personnage qui ne prend de l’importance que grâce aux comportements des autres intervenant du livre. Cependant, l’auteure va intégrer une romance dans l’histoire qui m’a semblé sortir un peu de nulle part. J’avoue avoir trouvé qu’elle avait évolué trop rapidement, trop intensément, trop… tout. Pour être totalement crédible pour moi. C’est dommage.

Enfin, le dénouement de ce livre est vraiment formidable. On devine certaines choses mais les découvrir dans leur totalité fait prendre une belle dimension à l’œuvre ! C’est grâce à ce dénouement que je garde un excellent souvenir de ce livre 🤗

Vous devriez aimer :

  • Sa majesté des mouches de William Golding
  • Hunger Games de Suzanne Collins
  • Battle royale

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus