One piece Pirate Warriors 4, un muso sympathique

par Guilhem De Grenier
La Jaquette du jeu vidéo One piece pirate warriors 4

Le quatrième né de la franchise One piece Pirate Warriors ne déroge pas à la règle des muso et propose une expérience de beat them all tantôt grisante tantôt frustrante mais la plupart du temps réjouissante. Avec un roster de 40 personnages, il y a de quoi faire pour explorer les dernières aventures des pirates au chapeau de paille. Y compris une aventure inédite. Ikuso mina !

Genre : Muso
Date de sortie : 26 mars 2020
Développeurs : Koei Tecmo Games, Koei Tecmo Holdings, Omega Force
Modes : Solo, multijoueurs local (jusqu’à 4 personnes)
Public : Pegi 12

One piece Pirate Warriors c’est quoi ?

Tout d’abord, commençons par le commencement et enfonçons les portes ouvertes. One piece est un manga japonais de type Shonen qui approche à grands pas de ses 25 ans. C’est aussi un manga avec lequel j’ai grandi, donc si j’ai joué à One piece Pirate Warriors, c’est tout d’abord parce que je suis fan. Et puis il faut dire qu’en tout ce temps, One piece n’a pas franchement été gâté par ses adaptations vidéoludiques si l’on omet la franchise des Unlimited Cruise il y a quelques années de cela. Ce n’est pas avec le très passable World Seeker ou les apparitions dans Jump Force que Luffy et ses compères ont pu briller sur consoles.

Puis, en 2012, arriva le premier One piece Pirate Warriors, adaptant le genre du beat them all à l’univers d’Eiichiro Oda. Le but des missions : retracer l’histoire sous formes de conquêtes de territoires ou de boss à battre à grands renforts de coups dans tous les sens et de milliers de KO. Grisant on vous a dit. Car l’univers de One Piece avec ses combats épiques sait s’adapter à ce genre de jeux. C’est tout naturellement que la licence est donc venue à faire des petits jusqu’à, huit ans plus tard, accoucher d’un quatrième opus collant au plus près aux dernières aventures du manga.

Le roi des pirates, ce sera moi ?

On ne va pas y aller par quatre chemins, l’une des forces de ce One piece Pirate Warriors 4, c’est son scénario explorant les arcs les plus récents du manga. Sans trop spoiler le manga si vous n’êtes pas allés jusqu’au bout, le jeu propose de jouer à Dressrosa, à Whole Cake Island et même au Pays des Wa. Plus que cela même, il propose une fin inédite à cet arc qui est pour le moment toujours en cours au Japon. C’est dire l’ambition du titre qui entend dépasser son manga d’origine en prenant des libertés avec ce dernier tout en collant au plus à l’œuvre originale.

Ajoutez à cela une galerie de pas moins de 40 personnages jouables dont certains des plus récents présentés dans le manga t vous avez un jeu plaisant, surtout pour les fans. Car il faut bien le dire, cet épisode, comme tous les autres de la série des Pirate Warriors s’adresse principalement et surtout aux fans les plus inconditionnels du manga.

Deux empereurs vous barrent la route. Battez-les pour devenir le cinquième empereur des mers.

One piece pirate warriors 4

Un muso complet

Outre son scénario et son roster complet, c’est aussi par son gameplay que Pirate Warriors 4 se distingue. Avec plusieurs types de personnages complètement différents (combat, rapide…), il est très agréable de changer de temps en temps de personnage pour découvrir un nouvel aspect du jeu et tenter toutes les nombreuses attaques spéciales contre des centaines d’ennemis. C’est plaisant. Lassant après un certain temps, mais c’est l’apanage de ce genre de jeux, mais l’expérience reste plaisante.

Des défauts récurrents

Alors oui, on pourra reprocher plusieurs choses à One piece Pirates Warriors 4. En premier lieu, sa stagnation par rapport aux épisodes précédents et la volonté d’avoir plus cherché à allonger son roster et son univers que son gameplay et ses environnements. Car peu importe le mode de jeu, seuls 6 environnements de jeu sont disponibles, ce qui rend certains passages parfois redondants. Puis quelques soucis de lock et de clipping viennent compléter le tableau des points négatifs rencontrés sur le jeu. Mais une fois de plus, le jeu se joue surtout si l’on est fan du manga et si l’on n’est pas trop rebuté par le muso. Et dans ce cas là, ces quelques défauts ne sont pas rébarbatifs.

En conclusion, on peut dire que si l’on a aimé les trois premiers épisodes de One piece Pirate Warriors, ce quatrième épisode ne devrait pas vous décevoir. Avec six arcs complets et son lot de surprises, il fait une adaptation sympathique des aventures de Luffy au chapeau de paille. En attendant éventuellement un monde ouvert qui rende justice au manga, c’est un très bon moyen d’incarner des pirates à l’assaut de Grand Line et du Nouveau monde !

Vous devriez aimer :

  • One piece Pirate Warriors 3
  • Dynasty Warriors (série de jeux)
  • Hyrule Warriors

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus