Ratched

par La Chouette

Qui n’a jamais entendu parler du livre « Vol au dessus d’un nid de coucou » de Ken Kesey et de son adaptation réalisée par Milos Forman ?! Evan Romansky nous propose un préquel sous forme de série cette fois-ci…

Genre: Drame, Thriller
Date de sortie : 2020
Réalisateurs : Evan Romansky, Ryan Murphy
Acteurs : Sarah Paulson, Cynthia Nixon, Judy Davis…
Nombre de saisons: 2 saisons

De quoi ça parle ?
Comment l’infirmière Ratched est devenue au fil des années un monstre ? Cette série a pour but de le raconter, un meurtre à la fois…
Préquel du film Vol au-dessus d’un nid de coucou sur l’infirmière Ratched.

J’aime beaucoup l’actrice Sarah Paulson même si je trouve qu’elle a une certaine tendance à s’enfermer de plus en plus dans le même genre de rôle… Pourtant, malgré le risque de me lasser, elle incarne encore merveilleusement bien une jeune femme touchante et effrayante…

En premier lieu, nous assistons au meurtre violent de quatre hommes d’église par un jeune homme. Ensuite, nous rencontrons l’infirmière Mildred Ratched, qui va postuler dans un asile, accueillant le fameux tueur : Edmund. Très vite, nous comprenons que tout est lié. Mildred, grâce à une chance incroyable mais également un fort aplomb, va réussir à intégrer l’hôpital.

Si tu sauve une vie, tu es un héro. Si tu en sauves une centaine, tu es une infirmière. « 
Ratched

Et très vite, on se rend compte que les patients ne sont pas les plus dangereux… Certains personnages respirent la bonté, comme l’infirmier Huck pour qui j’ai eu un coup de cœur. D’autres, sont de petites fouines mais en restent attachantes, comme l’infirmière en chef Bucket. Mais chacun est en demi-teinte, dans le fameux flou humain qui nous les rend attachants et insupportables !

D’ailleurs, tous bénéficient de cette affection un peu malsaine que l’on développe pour les personnages… Que cela soit le directeur de l’asile, qui pour moi est le personnage le plus fou de toute cette saison, comme Mildred qui est prête à tout pour réussir à sortir Edmund de cet hôpital…

Par l’un des réalisateurs d’American Horror story

Hormis quelques scènes violentes et rapides, il y a une sorte de lenteur dans chacun des épisodes... J’ai eu un peu ce transfert que, comme les patients, je n’arrive plus à distinguer les jours et les heures… Tout est extrêmement lent, et cela ajoute énormément à l’ambiance pesante de la série.

Les traitements pour les patients sont choquants, barbares… Mais présenté comme de réelles avancées médicales à l’époque… Et c’est tellement vrai… On flirte avec l’horreur sans franchir le pas. Certains passages, comme celui avec le spectacle de marionnettes, sont extrêmement bien dosés. On angoisse, mais le réalisateur ne va pas utiliser la facilité des marionnettes pour nous sortir un sursaut. Non, plus que les marionnettes, c’est l’histoire qu’elle raconte qui va devenir l’horreur.

L’ambiance fifties, l’horreur, l’angoisse, l’arrogance, la beauté, la violence… Toute cette série nous propose un savoureux mélange qui fonctionne pour nous offrir un très bon thriller psychologique ! Vivement la saison 2 !

Vous devriez aimer :

  • Américan Horreur Story
  • Silent island
  • Vol au dessus d’un nid de coucou

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous présumons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire plus